N’attendez pas le pire

Des salariés qui aspirent à changer leur mode de vie, des agents de collectivités territoriales qui vont de moins en moins bien … mais qu’attend-on, pour aller vers le bonheur au travail ? On attend … que les problèmes d’ego soient résolus … car cela requiert de la remise en question, un changement des habitudes, une sortie de sa zone de confort … tout ça concerne aussi bien un employé qu’un chef …. Il y aussi la peur de perte de pouvoir (des syndicats comme des dirigeants, cela a bien été illustré dans le doc Arte sur le bonheur au travail), mais c’est encore une histoire d’ego. Bref, c’est une affaire de réflexion collective et de montée en compétences, et les pionniers sont soit les visionnaires, soit ceux qui ont eu un tellement gros clash qu’ils n’ont plus eut le choix. Alors, si vous n’êtes pas visionnaire, faites-vous accompagner, il existe de multiples solutions à présent pour concilier bonheur et performance au travail ! J’ai donné une interview pour Acteurs publics, (bonheur S public) le bonheur au travail commence à faire parler de lui un peu partout à présent. Et Les Echos nous font remarquer que le bonheur au travail, c’est pas du gadget ou du management baby foot ! Je donne des formations dans ce sens.