Les fondamentaux, oui mais lesquels

Les collectivités territoriales, et leurs centres de formations, les CNFPT, figurent parmi mes clients. J’ai formé plusieurs centaines de cadres sur diverses compétences (émotionnelles, relationnelles, techniques, manageriales etc). Devant leur baisse de dotation sur leurs formations, les « grands chefs » ont décidé de renforcer la formation sur les fondamentaux, à savoir le métier, et de réduire la plupart des formations transversales (gestion du stress, confiance en soi, créativité, émotionnel, relationnel, bien-être etc) . C’est une erreur très grave ! D’un côté, tous les résultats scientifiques convergent pour montrer le terrible déficit et les graves problèmes engendrés par le manque de compétences transversales, personnelles ou relationnelles dans les entreprises ! De l’autre, toutes les organisations ayant innové en renforçant ces aspects ont vu bonheur et performance augmenter ! Et j’ai montré, dans un article paru dans Management et Avenir en , que ces compétences sont aussi des constituants fondamentaux du bonheur … A l’heure ou le mal-être s’accroît, on propose donc qu’ils s’accroisse encore. Cherchez l’erreur …